Votre famille préférée dans la seconde édition?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Votre famille préféré dans la seconde édition?

12% 12% 
[ 5 ]
21% 21% 
[ 9 ]
26% 26% 
[ 11 ]
14% 14% 
[ 6 ]
19% 19% 
[ 8 ]
5% 5% 
[ 2 ]
2% 2% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 42

Re: Votre famille préférée dans la seconde édition?

Message par Graograman le Lun 14 Mai 2018, 12:48

Je ressors ce petit sondage des limbes du forum maintenant que j'ai un peu d'expérience avec toutes les familles et toutes les options (le tournoi en cours aidant) sur la Seconde Édition classique. Here's my 2 cents:


Top N°1 : Maison Tyrell - "Croître avec vigueur" (...ou pas, selon la Phase Westeros.)
Comme beaucoup, en dépit de ses faibles statistiques de victoire, je suis un fan de la petite rose qui, avec de la patience et un terrain fertile (évitez les sols type "Ravitaillement / Jeu des Trônes" au Tour 2) peut se faire buisson spectaculairement envahissant. Il faut dire que ses racines sont solidement installées, avec ses deux forteresses un peu à l'écart, tout en ayant la possibilité de s'étendre dans de nombreuses directions. Elle peut pour ce faire compter sur un bon équilibre Épées/Tours (on regrettera juste que Margaery n'aie pas conservé sa seconde de la Première Édition), bien réparties entre ses cartes 2 et 1, en appui d'effets assez fantastiques : une Reine des Épines à même de déboulonner les soutiens tout comme de prévenir les marches, un Mace également pertinent en attaque comme en défense (particulièrement en début de parties, et contre Kevan, Renly voire Balon), et bien sûr Loras, qui tiendrait presque du "gamebreaker" s'il n'était pas entouré d'Arianne, Bariol et Tyrion. Ajoutez à ça une paire de chefs idéale (raid/conso) et vous auriez la famille parfaite pour moi, avec l'accès à un nombre décent de tonneaux et la Treille pour consolider en sécurité à défaut d'une flopée de couronnes. Toutefois, ses positions de départ sur les Pistes, les pires du jeu, nuancent cette image idyllique.

Top N°2 : Maison Stark - "L'hiver vient" (...enfin, à son rythme.)
Comme personne, malgré leurs fortes statistiques de victoire, j'aime aussi jouer les loups de l'hiver. Pour peu qu'un insulaire en colère ne nous tombe pas dessus, on peut constituer sa meute pépère, pour aller leur tomber dessus à mi-partie. On dispose pour ça du meilleur équilibre Épées/Tours du jeu (impossible de perdre des troupes avec Brynden, les insulaires ne peuvent en dire autant face à Edd) en sus d'un 3 à l'intérêt tactique sous-estimé et de la carte d'optimisation de la main ultime avec Roose. Certes, Cat fait tâche mais contextuellement elle peut parfois s'avérer le seul rempart face à une montée Fer-née menée par Balon. Robb et le Silure sont encore plus utiles avec les chefs, dont on a là aussi une paire idéale raid/conso, en sus d'un vaste réservoir de tonneaux / couronnes, et les positions de départ sur les Pistes les plus équilibrées. Redondant mais efficace.

Top N°3 Maison Greyjoy - "Nous ne semons pas" (...et tout le monde le sait.)
Je ne boude pas mon plaisir et place quand même les Fer-nés dans le Top 3 mais le fait est là : c'est la famille de bourrins. Situation avantageuse avec un accès direct à une forteresse adverse (un cas unique), cartes abusives - Euron 4, Victarion 3 à 9, Balon 2 à 6, Theon 2/3 - appuyées de deux cartes 1 à Épées ET Tours (certes conditionnelles pour Asha), et d'un Aeron qui permet de s'adapter à la carte adverse pour un modeste prix, et en plus de tout ça la VSB ! On se sent presque contraint de l'emporter avec tout ça, et la marge pour la diplomatie est minimale - d'autant qu'on ne saurait obtenir tonneaux ou couronnes autrement qu'en attaquant. Mêmes les chefs (deux raids) poussent à l'assaut immédiat et sans retenue. Cette domination ne s'exerce pas sans intérêt, mais le manque de marge de manœuvre lasse, le déséquilibre paraissant excessif...


Flop N°3 Maison Lannister - "Je rugis" (...ou plutôt j'appelle au secours.)
Le revers de la médaille "Greyjoy", ce sont les Lions de Castral Roc : une Maison frustrante... ou exaltante justement par le challenge offert. Il faut dire que la main Lannister n'est pas sans intérêt avec un bon équilibre Épées/Tours (le Limier est un peu seul, mais Tyrion compense), des pouvoirs vicieux (Cersei, Tyrion contre une dernière carte) et quelques atouts face au Fer-né, depuis le Corbeau et Tywin pour garder la main sur les mises à Kevan sur le terrain. Reste que c'est mission impossible contre un Greyjoy expérimenté et décidé en 1 contre 1, forçant une diplomatie dont le "sauveur" (Tyrell / Stark) peut davantage tirer parti ; et que même en cas d'alliance la menace plane toujours, impérieuse, sur Vivesaigues - qu'il s'agisse pour le Fer-né de conclure (pourquoi aller jusqu'aux Eyriés / Météores ?) ou d'empêcher le Lion étendu autour de la Néra de le faire.

Flop N°2 Maison Baratheon - "Nôtre est la fureur" (...pour la fureur, on repassera.)
Cette autre "insulaire" a un atout majeur : sa place centrale-Est sur le plateau, qui lui permet d'aller un peu dans toutes les directions et de pouvoir jouer des parties influentes et variées. Deux constantes y demeurent toutefois : la difficulté à se ravitailler, sauf à se jeter sur la Néra ou le Détroit, avec ce que ça implique de contestataires ; et une main médiocre en dépit de l'assurance pour la Baie des Naufrageurs qu'est Salladhor et du "joker" Bariol. En effet, non seulement on souffre d'une sévère pénurie d’Épées/Tours (une Épée conditionnelle, une autre accompagnant la seule Tour, la troisième seule sur une carte 1 !) mais les effets autour font pâle figure en comparaison de leur vis-à-vis et essentiellement du damage-control : Stannis si on perd le Trône, Renly si on ne peut recruter, Davos si on gaspille Stannis. C'est très polyvalent, et assez inefficace en contrepartie. Les statistiques de victoire ne vont guère dans mon sens mais je trouve cette famille pénible à jouer après plusieurs parties. L’expérience de mes parties AFfC y est peut-être pour quelque chose. J'oubliais les chefs : pas de marche possible durant la phase de consolidation, puisque Stannis s'active sur une... marche. Ce n'est pas le plus utile ; d'un autre côté, ça offre un cas unique de "gain de PP non raidable."

Flop N°1 Maison Martell - "Insoumis, invaincus, intacts" (...d'aucuns rajouteraient "injouables".)
Les Dorniens, ce sont les Nordiens, en moins bien : une situation isolée, 1 seule forteresse + 3 châteaux dont un avec Port entre deux Maisons, mais qui ont chacune accès à l'un desdits châteaux plutôt que l'inverse ; peu de territoires, de tonneaux et de couronnes (encore moins sûres pour consolider) dans sa sphère d'influence ; des positions de départ sur les Pistes équilibrées, juste en-dessous du Stark ; et bien sûr, les cartes...  Comme le Baratheon, une "carte-assurance" et une carte "joker", très bien ; mais à côté de ça, une répartition Épées/Tours au petit bonheur la chance : une Tour sur les cartes 4 et 3 (et seule dans le cas d'Hotah !), des cartes 2 tout ce qu'il y a de plus banales (une Épée) et enfin une 3e Tour... optionnelle ! Résultat : on met cher, on prend cher, et on ne sort pas beaucoup de sa principauté - sauf coup de pouce du destin. C'est d'autant plus dommage que la version ASoS était exemplaire niveau Épées/Tours (et des Arianne/Doran à potentiel offensif, même si plus limité). Enfin, c'est toujours mieux que ce que ça devint pour ADwD ! Pour finir, il y a les chefs, cerise sur le gâteau : pas de chefs activables sur raid... La Maison Martell est la seule famille à ne pas pouvoir marcher durant la phase raids, rendant la possession du Trône caduque. Brillant.


C'est tout pour moi,
Graograman
avatar
Graograman
Chevalier
Chevalier

Messages : 100
Date d'inscription : 18/11/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum